17 Jui 2015 91551
Nelson Carvalheiro {Blogger} / PortoBay Hotels & Resorts Nelson Carvalheiro
#culture #gastronomia

10 Restaurants secrets à Lisbonne

À propos de Nelson Carvalheiro

À 32 ans et possédant un curriculum enviable de voyageur professionnel, Nelson Carvalheiro fut considéré le Blogger de voyages de l'année pour l'Europe, lors de la Foire du Tourisme de Madrid. "People, Travel and Food” est le blog dont tout le monde en parle, une plateforme d'histoires, de photos et de conseils de voyages qui méritent être racontés - en anglais, pour le monde. 

Nelson recherche toujours les endroits les plus uniques, les plus petits et les plus intimes — ceux où quelqu'un qui ne connaisse pas ne pourra jamais être en contact avec sa culture dans son état le plus simple et le plus pure. 

Petits, grands, sophistiqués, charmants ou de simples «tavernes» remplies de charisme et d'âme portugaise : dépêchez-vous de visiter les 10 restaurants secrets de Lisbonne avant qu'il ne soit trop tard ! 

Cantinho Lusitano

Au bon milieu du labyrinthe de hippy chic qui est les quartier de Príncipe Real, et à deux pas du Parlement Portugais, le Cantinho Lusitano est l'épiphanie à Lisbonne d'une bonne maison de petits plats portugais. Il s'agit d'un établissement sobre et bien illuminé ayant la capacité pour à peine 20 personnes, c'est pourquoi les réservations sont recommandées. 

Plats du jour à goûter sont la sélection de fromages et charcuteries, escargots cuits, haricots, fève avec salade cumin, morue avec salade pois chiches et bien d'autres délices portugais. Pour désert je vous recommande le fromage blanc avec confiture de citrouille. C'est un must.

Rua dos Prazeres, 52 
Lisbonne 
Tél.: +351 21 806 5185

Merendinha do Arco

La «Merendinha do Arco do Rossio» est depuis plusieurs années une de mes «tavernes» — restaurants locaux portugais — favorites à Lisbonne. Fameuse pour le meilleur espadon grillé de la ville, ici il est servit avec du riz aux haricots rouge très réconfortant. 

Il s'agit d'un petit endroit, sans décoration extravagante, uniquement celle que le propriétaire collectionna pendant plus de 20 ans d'affaires. Il a une capacité d'environ 30 personnes qui partagent 3 tables communautaires. Celles-ci sont toujours remplies par les habitants, c'est pourquoi trouver de la place pour les coudes peut s'avérer un vrai défi. 

Demandez les plats du jour, qui normalement comprennent la morue avec du pois chiches et du filet de porc  noir frit. Le vin vert vient directement des vignes du propriétaire et accompagne tous les plats. En fin de repas, on nous offre un petit verre d'eaux-de-vie maison. ..

Rua dos Sapateiros, 230
Lisbonne 
Tél.: +351 213425135

A Baiuca

Si vous voulez goûter l'authentique Lisbonne, sous sa forme la plus pure, c'est ici l'endroit. Ce petit restaurant familier (de 7 tables à peine) est ouvert il y a 40 ans et la décoration ne changea jamais dès lors. 

La nourriture est basique et sans prétentions, avec des plats comme le plat mijoté aux baudroies et poisson grillé. Cependant, la véritable attraction est le Fado. La musique traditionnelle et mélancolique du Portugal, qui est chantée par une chanteuse féminine avec deux ou trois guitaristes qui l'accompagnent. Lorsque les chanteurs commencent, tout le reste s'arrête, y compris la cuisine et le service de table. 

C'est ici l'endroit pour écouter du Fado original et cru, sans lumières ni système de audio. Uniquement les chanteurs, les guitares, les bougies et vos larmes.

Rua de São Miguel, 20 — Alfama
Lisbonne
Tél.: +351 21 886 7284

Marisqueira Nunes

Oubliez la Brasserie Ramiro, les foules et la confusion des queues. Le nouveau lieu de mollusques à Lisbonne est la Marisqueira Nunes. 

Il s'agit d'un endroit où la nappe n'est pas jetable et les demandes peuvent être fait sans avoir à crier. Bien au centre de Belém, le centre culturel de Lisbonne, ce restaurant de fruits de mer fait tout très bien. Les fruits de mer et les poissons sont très frais, le chef s'est engagé dans la cuisine traditionnelle portugaise, la bière est gelée et il n'y a pas de foules à la porte. C'est aussi un des rares endroits de Lisbonne qui vendent des patelles et des cigales de mer. 

Des crevettes (grandes) à l'ail sont obligatoires, accompagnés d'un riz de langouste, ce qui après tout semble être une option raisonnable. Les rumeurs disent que le Président de la République s'y réfugi pour manger des crevettes rouges au piri piri et y boire une bière avant une décision importante.

Rua Bartolomeu Dias, 120 — Belém
Lisbonne
Tél.: +351 21 301 9899

Tasquinha do Lagarto

Hors du centre touristique de Lisbonne, la Tasquinha do Lagarto est le point culminant de la cuisine honnête portugaise, dans une capitale remplie de «restaurants à la mode» insipides. 

L'absence de toute notoriété internationale ne semble pas tracasser les clients qui sont encore reconnaissants de pouvoir profiter de l'espace rien qu'à eux. 

Un des points culminants du menu est le veau rôti avec pomme de terre et brocoli de mérou.

Il va sans dire que les portions sont suffisamment grandes pour alimenter une famille de norvégiens, mais son à peine suffisante pour satisfaire la faim d'un portugais. Les propriétaires viennent du nord du Portugal, vous pouvez donc vous attendre à un accueil chaleureux et une coupe glacée de vin «vert rouge».


Rua de Campolide, 271
Lisbonne
Tél.: +351 21 388 3202

Zé dos Cornos

Adéquatement intitulé ainsi après que le père du propriétaire «saute la barrière matrimoniale», cet endroit est en effet tellement caché que seulement quelques habitants de la zone savent qu'il existe. 

Le menu se compose essentiellement de poisson et viandes grillés au charbon, avec mes recommandation pour la morue et les côtes de porc. Mais ce qui est le plus attractif dans cet endroit c'est la «bifana». Une interprétation portugaise du fast food, ce longe de porc grillé ou frit dans le pain est religieusement mangé avec de la moutarde et est apprécié dans tout le pays, indépendamment du statut social. 

Le vin maison provient véritablement des raisins de João (propriétaire), alors ne manquez cette expérience et goûtez les arômes très archaïques des vins portugais.


Beco dos Surradores, 5
Lisbonne
Tél.: +351 21 886 9641

Ponto Final

Le nom fait justice à l'emplacement du restaurant, vu qu'il se trouve littéralement à la fin d'une promenade riveraine, de l'autre côté du Tage. Pour arriver au restaurant, il faut traverser le fleuve en ferry à partir du Cais do Sodré (du côté de Lisbonne) vers Cacilhas (côté de Almada). Je vous recommande d'appeler à l'avance et réserver une table, pour être sûr de bien pouvoir profiter de la vue magnifique sans aucun empêchement. 

Ici, la nourriture est entièrement à base de saveurs profondes traditionnelles portugaises, avec mes préférences pour la morue avec du pois chiches et les sardines à la marinade qui sont servies sur pain de l'Alentejo. Pour le plat principal, je vous recommande vivement les «jaquizinhos» avec du riz à la tomate.


Cais do Ginjal, 72
Almada
Tél.: +351 212760743

Varina da Madragoa

Le restaurant Varina de Madragoa fut ainsi appelé avec les «meilleurs pataniscas de Lisbonne» et, selon mon opinion, ils ont bien raison. Normalement, elles sont servi avec des haricots rouges cuits en riz ou migas, c'est avec ce goût que Fernando Pessoa a eût l'idée pour son chef-d'œuvre, «Le Livre de l'Intranquilité». 

Le poisson est toujours une bonne option, spécialement la morue, qui vient grillée à perfection : peau comestible croquante avec viande translucide près de l'épine. À côté du Musée d'Art Ancienne c'est un symbole de quartier de Madragoa, cet endroit est définitivement un excellent choix pour ce restaurant avec une cuisine authentique typique portugaise, à un prix accessible et honnête.


Rua das Madres, 34-36
Tél.: +351 213965533

Tasca do Vigário

Une petite taverne (restaurant très simple et typique), avec quatre ou cinq plats du jour à des prix imbattables. C'est un bon endroit pour ceux qui sont de passage par le quartier d'Alfama. 

Très proche du Marche aux Puces, du Panthéon et de la belle rue des Remédios, il est presque toujours encombré après midi, c'est pourquoi les retards sont à éviter. Le grand attractif est l'immersion dans la belle vie de Lisbonne. 

La nourriture est délicieuse, préparée par maman, et les personnes sont très aimables. Les portions sont extrêmement généreuses et les pots-au-feu présente des viandes maigres, tendres et savoureuses. 

Rua do Vigário, 18
Santo Estêvão, Lisbonne
Tél.: +351 218 876 534

Zé da Mouraria

Il n'y a aucune plaque pointant vers le restaurant, mais normalement on se rend compte de Zé da Mouraria grâce aux énormes queues à la porte, spécialement après midi. 

Ce petit restaurant se trouve au coin de la rua du premier arrêt du tramway 28 : c'est un des favoris parmi les chauffeurs de taxi de Lisbonne, c'est comme la que nous savons que la nourriture est bonne, qui varie tous les jours et qu'il n'y a pas de touristes. 

Il arrive souvent que tout le monde dans le restaurant mange des calamars frits. Une portion alimente 4 personnes. Les habitants apportent des sacs pour manger à la maison ce qu'ils ne terminent pas au restaurant. Les calamars sont très doux et la saveur... d'un autre monde. 


Rua João do Outeiro, 24
Lisbonne

BISTRÔ4

Ingrédients exotiques, touche de raffinement français et goûts portugais rendent  n'importe quel choix chez Bistrô4 un véritable défi. 

Un espace discret, avec des tons et textures élégantes, amélioré par un patio de citronniers et avec une confortable esplanade, ici on goute des saveurs du Portugal et du Brésil, des pays où le Groupe PortoBay marque sa présence. Le menu est signé par Chef Benoît Sinthon regorgeant d'ingrédients simples, riches en saveurs et fraicheur qui nous apporte à table un sentiment d'exclusivité. 

N'importe quel plat de ce menu est un must, étant donné que la viande maturée est impérative par la presque exclusivité qu'elle représente. Si j'avais à vous conseiller un restaurant discret, avec des saveurs intenses et diverses au cœur de Lisbonne, le Bistrô4 est définitivement mon choix. 


Rua Rosa Araújo, 8
Lisbonne  
+351 210 015 700 portobayliberdade@portobay.pt

Aimer Répartir S'abonner