25 Mai 2017 4917
Sandra Nobre {Journaliste} www.shortstories.pt
#culture

À VOIR LISBONNE

Le voyageur qui arrive en avion à Lisbonne et effectue un vol en basse altitude sur la ville au bord du Tage, tombe immédiatement amoureux. La lumière qui dessine des ombres sur les bâtiments dressés entre sept collines, semble tirée d'un film. C'est pour cela que les poètes qui ont chanté cette ville sont aussi nombreux, telle Sophia de Mello Breyner Andresen, qui disait d'elle : « Ici et là à Lisbonne - quand nous marchons/ Pressés ou distraits dans les rues/ Au détour de l'une d'entre elles soudain nous découvrons/ Irisé, le Tage :/ C'est alors que deviennent/ Léger notre corps et notre âme ailée » (in Muse). Et si nombreuses sont les perspectives au cours desquelles la ville dévoile ses mystères quand elle est observée de haut, de loin, de travers.


Lisbon by Beetle

Les chauffeurs se présentent nœud papillon et casquette, et la flotte automobile est composée des classiques Beetles, qui depuis le début de leur production, en 1945, sont devenues des modèles cultes dans le monde entier, aujourd'hui encore. Les passions ne s'expliquent pas et les automobiles, nous le savons déjà, ont volé le cœur de beaucoup. Si souvent c'est la façon de regarder qui rend un lieu inoubliable, la compagnie ou l'expérience. Dans le meilleur style vintage, la capote ouverte et les cheveux au vent, le voyage suit la route des principales attractions de la ville, à bord des mythiques coccinelles, pendant quatre heures, avec des histoires au milieu.

Rua dos Douradores, 16
Tel.: +351 210 965 030
www.lisbonbybeetle.com

Terre inconnue

Du plus grand fleuve de la péninsule Ibérique sont partis les navires et caravelles à la conquête du monde, ajoutant des terres lointaines et autres mers, dessinant des cartes. Les amarres sont jetées et c'est au gré du vent que nous allons. C'est un autre regard aux éclaboussures de Tage. Les monuments défilent le long des berges et permettent de comprendre la beauté de cette Lisbonne fillette et jeune fille. Peut-être allons-nous voir les nymphes du Tage que Camões a invoqué à la recherche d'inspiration, pour chanter les faits du peuple portugais, dans Os Lusíadas. Qu'il s'agisse d'un voyage en solitaire pour un baptême, avec l'honneur de prendre le gouvernail, ou en groupe, attendez le couché de soleil et si le ciel se peint de rouge, c'est le bon temps qui s'annonce pour le lendemain.

Doca de Santo Amaro, Armazém 17
Tel.: +351 213 021 588
www.terraincognita.pt

Ville d'espions

La gabardine et le chapeau sont inutiles, pour rester discret. Toutes les précautions sont utiles, dans cette promenade où les murs ont des oreilles et où il est nécessaire d'être attentif aux signes. Au cours de la II Guerre mondiale, le Portugal a souhaité conserver sa neutralité dans les conflits et ne souhaitait aucun mal au monde, mais les espions ont fait de Lisbonne leur champ de bataille. Ils avaient leur lieux habituels, pour obtenir les informations - bars et hôtels, étaient les plus recherchés. Nous retrouvons les traces de ces infiltrés, comme celles de l'agent double Garbo/Arabel, suivons la piste de l'or juif et de la contrebande de tungstène, écoutons l'histoire qui nous raconte comment Aristides de Sousa Mendes, à Bordeaux, a défié Salazar et sauvé des milliers de réfugiés de l'holocauste, en accordant des visas d'entrée au Portugal, contrariant ainsi les ordres du dictateur. Et saviez-vous que le plus grands des espions, James Bond, est « né » de la plume de Ian Fleming, entre Estoril et Lisbonne ? La capitale peut être mystérieuse et inspiratrice. Élémentaire, mon cher.

Tel.: +351 963 575 635
www.lisbonwalker.com

Hippotrip

S'agit-il d'un autocar ? D'un bateau ? D'un sous-marin ? Non, c'est l'Hippotrip, un autocar touristique qui, à un certain moment du parcours, plonge, littéralement, dans le Tage. Du bitume aux eaux calmes du Tage, cette expérience se révèle comme étant tout-terrain. Les enfants adorent le voyage du fait de la constante animation à bord. Ne vous attendez pas à une narration monotone des faits historiques, au cours du circuit de 90 minutes, le temps est suffisant pour entendre les mythes et légendes qui font partie de la richesse culturelle et historique de la ville, mais de façon enthousiaste par quelqu'un qui connaît la ville comme sa poche. Le moment au cours duquel la perspective change et l'autocar avance vers le Tage est toujours le plus enthousiaste, comme s'il s'agissait d'un navire qui coulait, pour ensuite constater que, telle la navette fluviale entre Cacilhas et Lisbonne, le véhicule suit sa route en toute sécurité vers un port.

Doca de Santo Amaro – Association navale de Lisbonne
Tel.: +351 211 922 030
www.hippotrip.com

Bikes & Company

Pendant très longtemps, les habitants de Lisbonne enviaient les habitants d'autres capitales dans lesquelles les deux roues étaient le principal moyen de transport au quotidien. Bien évidemment, les collines de la ville n'aident pas, mais ici aussi, l'habitude a déjà été prise. C'est une bonne façon de parcourir Lisbonne et d'arriver à des lieux qui sont d'un accès conditionné pour les voitures ou voire inaccessibles. Même ceux qui ne roule pas en vélo depuis très longtemps, vont en reprendre l'habitude dès les premiers coups de pédales, parce que comme le dit l'adage, ça ne s'oublie jamais. Pour contourner les difficultés, elles sont électriques - plus faciles à conduire, n'exigent aucun effort dans les montées et sont amis de l'environnement. Le modèle est vintage, ce qui ajoute une dose de romantisme à l'aventure. Il existe une promenade qui allie amuse-bouches à la visite guidée et, il est évident, que fromage et charcuterie traditionnelle, ou un accras de morue, sont toujours les bienvenus, entre une montée au château Saint Jorge et la ligne droite du Parc Eduardo VII. Le casque est compris pour garantir la sécurité des conducteurs, il ne manque même que le maillot jaune.

Rua dos Douradores, 16
Tel.: +351 210 965 030
www.bikescompany.tours

Lisbonne sensorielle

À l'époque où les téléphones étaient fixes et tenaient tous dans un ensemble de pages jaunes, le slogan « Suivez vos doigts » pour trouver le numéro voulu est devenu célèbre. Quand un foulard est placé devant les yeux pour débuter cette expérience, ce n'est pas seulement le touché dont il faut se servir, mais de tous les sens. Nous salivons à l'odeur de la sardine grillée, sursautons au son des voitures qui s'approchent rapidement, découvrons des chemins, pas à pas, dans les escaliers entre allées et ruelles, le quartier de l'Alfama se révèle au bout des doigts. C'est une véritable provocation, dans un monde chaque fois plus avide d'images. L'idée est une sensibilisation de l'univers aveugle, non pas du point de vue de handicape, mais d'un point de vue positif, dans lequel un guide malvoyant de l'ACAPO - Association des aveugles et malvoyants de Portugal nous invite à entrer dans son monde de codes et de références, pendant une heure et demie. Un véritable essai sur la cécité.

Tel.: +351 963 575 635
www.lisbonwalker.com

Bike my Side

Un casque du tempos de la guerre et des lunettes qui couvrent entièrement le visage, s'imposent pour monter dans le side-car Ural, un modèle conçu par les russes, dans les années 40 du XXème siècle et qui continue d'être construit de façon artisanale, dans les montagnes de l'Oural, en Sibérie. Nous accélérons, mais pas trop, la ville demande du temps. Nous donnons la préférence aux rues alternatives et pittoresques, à la Lisbonne authentique, où peu de touristes arrivent et encore moins d' autocars. Le guide est au volant et partage connaissances et histoires avec le côté informel qui s'impose entre amis. Soudain, nous nous retrouvons dans un décor du film Indiana Jones ou bien dans une aventure de Tintin, où si souvent les héros ont organisé les fuites en side-cars. Et, une fois les comptes faits à l'émission de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, le calcule nous donne que le side-car est aussi bien la belle que le monstre, en libérant une moyenne de 1,28 tonnes de CO2/an. C'est maintenant que nous respirons de soulagement, ces promenades sont carbone zéro, grâce à une moyenne de six arbres plantés par an. Existe-t-il une empreinte plus écologique ?

Tel.: +351 962 554 610
www.bikemyside.com

Lisbon Helicopters

À São Paulo, il est habituel de se déplacer en hélicoptère, ici c'est un luxe. Même comme cela, il est accessible pour des promenades de 15 minutes qui vont à la rencontre de la « Lisbonne Impériale ». Serrez vos ceintures pour voir tout de haut, le voyage qui suit permet d'avoir une vue panoramique sur les berges, depuis Belém, où les monuments célèbrent les faits des grands navigateurs qui ont donné des mondes au monde - Monument des Découvertes, la Tour de Belém - et de traverser le fleuve pour découvrir le Christ-Roi et croiser le pont 25 d'avril. Puis, nous volons vers la Baixa Pombalina et la monumentale Place du Commerce. Au retour, le point de vue est plus moderne, entre le Centre culturel de Belém, la Fondation Champalimaud et le MAAT - Musée de l'art, architecture et technologie. S'ajoute au vol une bonne dose d'adrénaline. Lisbonne défie les audacieux.

Promenade maritime d'Algés, Torre VTS
Tel.: +351 213 011 794
www.lisbonhelicopters.com

Hills Tramcar Tour

Faire un tour en tramway au milieu de l'agitation citadine requiert de la patience. Rares seront les fois au cours desquelles le voyage se déroulera sans attente provoquée par des véhicules mal garés. Mais Lisbonne possède d'autres charmes lorsque nous la découvrons de cette façon, entre soubresauts, sur rails, dans un modèle historique du transport le plus caractéristique de la capitale. Elle se pare de rouge ce qui en dit déjà beaucoup sur son élégance. Son trajet montre le côté quartier, avec le linge qui sèche au vent et les femmes qui parlent à la fenêtre comme si elles chantaient. On imagine les vendeuses ambulantes de poissons et les vendeurs de journaux ambulants, d'autrefois. Nous continuons légers vers les quartiers typiques de l'Alfama, le Château, le Bairro Alto et la Mouraria. Nous remontons vers la Lapa, avec d'autres titres de noblesse. Nous redescendons vers l'Estrela. L'entre freinages/démarrages, contient tous les fados.

Tel.: +351 707 201 597
www.yellowbustours.com

Galerie de Loreto

C'est une autre ville qui se cache dans les galeries souterraines de Loreto, l'une des cinq qui fait partie du système qui compose le complexe hydraulique de l'aqueduc des eaux libres, qui approvisionnait 30 fontaines et a résisté au tremblement de terre de 1755. Ce sont des chemins d'eau, qui se cachent sous les maisons, les jardins, les routes. Les visites ont des jours précis et il faut obligatoirement réserver, avec deux parcours optionnels : entre la Casa do Registo et São Pedro de Alcântara, avec une entrée par le réservoir Mãe d’Água das Amoreiras, ou depuis le réservoir Patriarcal et São Pedro de Alcântara, avec une entrée par le jardin du Príncipe Real. Notre vue de Lisbonne ne se limite pas aux passages étroits, froids et humides, nous voyons ce qui n'est pas visible au quotidien, en d'autres termes, l'ouvrage et le génie qui permet à l'eau d'arriver et d'approvisionner une ville, à une époque où les hommes étaient plus nombreux que les machines. Et, au retour en surface, nous voyons tout avec un autre regard, une autre lumière.

Tel.: +351 218 100 215
www.epal.pt

Aimer Répartir S'abonner