30 Mar 2015 4636
PortoBay Hotels & Resorts
#culture

Lisbonne, la grande !!

Promenons-nous par l'avenue de la Mémoire ? Il est impossible de séparer l'histoire centenaire de la ville de la magnificence de ses monuments. Dans ces monuments, vous trouverez des vestiges des temps passés, dès l'époque des découvertes jusqu'au dernier roi du Portugal. Commencez votre promenade par Sintra et laissez que l'ancienne gloire vous mène jusqu'à Mafra, Óbidos, Tomar et Fátima. Acceptez cette invitation de voyager dans les temps.

D. Fernando II est devenu roi-consort de Portugal à l’occasion de son mariage avec D. Maria II. Il a également été régent, précepteur de ses enfants et homme des arts et des lettres, ayant contribué fortement au progrès de la société portugaise. Le symbole de son temps, le Palácio da Pena se dresse au sommet d’une colline. Il ressemble à un château de conte de fée et est l’une des expressions maximales du romantisme portugais.

C'est un point d'arrêt obligatoire dans le paysage de Sintra, ville située à moins d'une heure de Lisbonne, dont le centre historique semble tout droit sorti du XIXe siècle. Le centre est dominé par le Palácio da Vila, un mélange de styles architecturaux, du gothique au manuélin, en passant par le Renaissance, et d’influences médiévale et romantique, dans lequel ont vécu rois et princes. Les exemples prouvant ô combien Sintra est un lieu unique ne manquent pas comme en témoignent le Castelo de Mouros et le Palácio de Monserrate. Le circuit devra obligatoirement comprendre des promenades dans les jardins et les parcs nationaux respirant romance et beauté.

C'est aussi Sintra qui accueille le Palácio de Queluz, projet lui aussi tout droit sorti d’un rêve d'un autre roi-consort de Portugal, D. Pedro III, et que beaucoup considèrent comme la version portugaise de Versailles. Construit au XVIIIe siècle, de style rococo et néoclassique, c'est l'un des plus beaux palais portugais. Il est ouvert au public et c’est dans l’une de ses ailes que séjournent les chefs d'État étrangers, en visite au Portugal.

La localisation centrale de Lisbonne et l'excellence du réseau routier illustrent à quel point la capitale portugaise peut être le point de départ de toute une série de visites, à une ou deux heures de route. Ce sont des voyages dans le temps, dans plusieurs siècles, que seul un pays riche d'une culture millénaire comme le Portugal est en mesure de vous offrir. 

Lisbonne du nord au sud . ..

En traversant le Tejo par le pont 25 de Abril, ce sont des lieux comme la Serra da Arrábida qui vous attendent. Elle descend d'une altitude de 500 mètres jusqu'à trouver la mer, dans un endroit unique appelé Portinho. Vous y découvrirez une curieuse relation entre la serra et la mer, que très peu de recoins de par le monde peuvent vous offrir.

Le jour semble interminable de l'autre côté du Tage… eh oui, il y a également la Praia do Meco ou la Costa da Caparica, ou encore Sesimbra, ville où le poisson et les fruits de mer toujours frais sont le meilleur témoignage du lien qui unit les portugais à la mer. Les rillettes de crabe et une bière bien fraîche sont des en-cas quasi obligatoires.

En quittant Lisbonne par le nord, il existe des lieux uniques, tels que le Palácio & Convento de Mafra, un somptueux bâtiment construit au cours de la première moitié du XVIIIe siècle grâce aux richesses provenant du Brésil, sur les ordres du roi D. João V qui voulait s’acquitter d’une promesse.

Plus au nord encore se trouve Óbidos. Retranchée derrière ses murailles, la ville a su conserver toute la magie des temps médiévaux. Óbidos est une femme. Ça a été une terre de reines. Plusieurs l'ont eue dans leur dote. Leonor de Portugal, épouse de D. João II, a passé plusieurs saisons en ces lieux. Josefa de Óbidos, peintre de Séville, venue au Portugal à l'âge de quinze ans, a été, aux côtés d'Artemisia Gentileschi, la meilleure illustration du baroque féminin et l'un des meilleurs exemples de succès, dans une société masculine. La liqueur de cerise « ginja », servie dans un verre en chocolat, est la boisson de prédilection et le festival annuel du chocolat baigne les murailles de la ville, tout en prenant possession des papilles.

Puis il y a Tomar, son château et son Convento de Cristo, ville fondée par les templiers, si connus de la littérature. À partir de Tomar, cet ordre religieux de guerriers exerçait son pouvoir sur tout le pays, ayant ainsi contribué à la formation du Portugal. C'est ici tout près que se trouve le Santuário de Fátima, l'un des plus importants lieux de culte de la Vierge Marie à l’échelle mondiale. La construction du sanctuaire a commencé en 1917, fondée sur la croyance de l'apparition de la Vierge Marie à trois petits bergers. La visite de Fátima est bien plus qu'une simple visite religieuse. C'est une preuve de ce que la foi humaine peut accomplir. 

Tout simplement inoubliable

Lisbonne offre une certitude : Toujours prête à vous accueillir, l'historique capitale portugaise est un lieu qui vous enchantera, facile d’accès et encore bien plus facile à vivre. C'est se retrouver parmi les vers et la prose, c’est faire partie de romances et de malheurs, de voyages et d'épopées. C'est monter la rue Almeida Garret et s'asseoir aux côtés de Fernando Pessoa, c'est fixer le Tage aux côtés de l'Adamastor (géant des tempêtes) de Camões, s'asseoir dans le mythique café Botequim et entendre les vers de Natália Correia résonner entre les murs, et aller jusqu’au belvédère de Graça pour y ressentir ce que Sophia de Mello Breyner ressentait.

Du haut de ses sept collines, Lisbonne semble plus petite, elle semble mieux nous appartenir. Du belvédère de Santa Catarina aux Portas do Sol, du jardin de Torel au belvédère du 9 de Abril, le majestueux Tejo domine le paysage. 
Aimer Répartir S'abonner