20 Jui 2017 2409
Sandra Nobre {Journalist} www.shortstories.pt
#gastronomia #tradition

Un circuit sucré autour de Lisbonne

Nous sommes passés d'un temps au cours duquel les desserts étaient confectionnés dans les couvents, selon des recettes anciennes, avec beaucoup d'œufs et encore plus de sucre, pour la tyrannie des régimes, où cela devient un pêché que d'oser manger un fruit. Mais contre vents et marées, cet héritage séculaire des douceurs traditionnelles est arrivé jusqu'à nos jours intact, dans tellement de lieux de culte qu'ils donnent origine à des pèlerinages pour les déguster. D'autres recettes sont devenues célèbres sans que leur origine ne soit vraiment connue et ont commencé d'être dans toutes les bouches. Les unes comme les autres ont en commun les secrets conservés par les dieux et qui sont l'âme des affaires. Accompagnez-les d'une ginginha, d'un Moscatel ou d'un Porto pour une fin heureuse. Comme le dit le dicton « il faut pardonner le mal que cela fait pour le bien que cela procure ».  À Lisbonne et dans ses alentours, 10 expériences sensorielles.

Pastéis de Belém

Ces pâtisseries, les plus célèbres de Lisbonne, sont confectionnées depuis 1837. Uniques par leur goût qui les distingue des traditionnels pastéis de nata, puisque leur recette est brevetée et confinée dans « l'atelier du secret », où seuls les maîtres pâtissiers la connaissent et sont tenus par contrat à ne pas la révéler. Et c'est ainsi qu'est arrivé jusqu'à nous, le délice que les religieux du Monastère des Hiéronymites ont commencé à commercialiser après l'extinction des ordres religieux en 1834. La recette a été achetée par un chef d'entreprise portugais et a été gardée dans la famille, qui la suit religieusement, à l'identique des gâteaux d'origine. Vous pouvez vous attendre à ce qu'il y ai la queue à toute heure du jour, mais cela vaut la peine d'attendre, mais n'essayez pas de résister, un seul pastel n'est jamais suffisant . .. Avec du sucre en poudre et de la cannelle à volonté.

Rua de Belém, 84-92, Lisbonne
Ouvert tous les jours
Tel. (+351) 213 637 423

L'atelier de production des Trouxas de Malveira

Il suffit de rouler une demi-heure en voiture depuis Lisbonne pour arriver à la région Saloia, parsemée de moulins à vent, où nous découvrons des saveurs rachetées au couvent d'Odivelas par quatre femmes chefs d'entreprise en leur temps. C'est en 1906 que l'affaire a débuté ailleurs, bien que les trouxas - de petits rouleaux d'une génoise fourrée - aient surgi plus tard dans un hommage aux lavandières de la région. Personne ne leur a résisté et aujourd'hui encore il est difficile, raison pour laquelle elles se vendent par centaines tous les jours, fraîchement faites. Le café, qui les confectionne lui-même, a été rénové et possède un agréable balcon.

Rua Miguel Ferreira, 40, Malveira, Mafra
Fermé le vendredi, sauf les jours fériés
Tél. (+351) 219 862 672
www.fabricadastrouxasdamalveira.com.pt

Cego

Vila Nogueira de Azeitão se trouve à une demi-heure de route de la capitale, au pied d'Arrábida, qui mérite le détour. Nous pouvons y aller pour les tortas de Azeitão. L'histoire raconte qu'elles seraient nées en 1901. Maria Albina était douée pour les gâteaux. Elle en a fait sa vie conjointement avec son mari, Manuel Rodrigues, porteur d'eau, qui, du fait qu'il était aveugle (cego), a rendu la maison célèbre. Il y a plus de 40 ans que l'affaire a changé de mains, mais José Pinto reste fidèle à la fabrication artisanale. Mais il existe bien d'autres douceurs à goûter, tels que les « esses », les « mimos », les queijinhos et les glaces, quand c'est la saison. Sans oublier le Moscatel, un vin généreux séculaire qui est la carte de visite de la région vinicole de la péninsule de Setúbal.

Rua José Augusto Coelho, 150, Vila Nogueira de Azeitão, Setúbal
Fermé le mardi
Tél. (+351)  212 180 301

Casa dos Fofos de Belas

À la première bouchée, nous comprenons le pourquoi du nom, ils ne pourraient être plus moelleux (fofos), puis nous découvrons une crème, fraîche et le sucre les rend encore plus appétissants. La recette est artisanale et ce qui les rend encore plus spéciaux c'est qu'ils sont confectionnés dans un four à bois, tout comme par le passé. La maison, ouverte depuis 1850, s'est transmise de génération en génération, gardienne de la tradition, dans la ville de la commune de Sintra.

Rua Dr. Malheiros, 18, Belas, Sintra
Ne ferme pas
Tél. (+351)  214 310 254

Oppidum

Depuis 2016, la ginja d'Óbidos est devenue un produit certifié Indication géographique protégée (IGP) et Dénomination d'origine protégée (DOP) par l'Union européenne, garantissant ainsi que les caractéristiques, la qualité et les modes de confection soient conformes à la méthode et à la tradition qui leur ont donné la renommée et protègent l'utilisation de la marque. À Óbidos, aucune autre boisson ne fait de l'ombre a cette liqueur faite à partir du fruit de la famille des cerises, la « ginja ». Oppidum est une petite entreprise qui fait de la tradition familiale un commerce, sans pour autant perdre son identité. Elle se situe dans le village de Sobral da Lagoa, à 4 km d'Óbidos, se développe dans la production du fruit et reçoit des visiteurs, auxquels elle fait découvrir les différentes étapes de la production, qui s'achève avec une dégustation. Osez une ginja au chocolat.

Rua da Escola, 2, Sobral da Lagoa, Óbidos
Sur rendez-vous
Tél. (+351) 262 969 109
www.ginjadeobidos.com

Queijadas da Sapa

« Basílio avait dans la poche de son burnous un paquet de queijadas da Sapa », c'est ainsi que sont racontées les Aventuras de Basílio Fernandes Enxertado (1863), l'ouvrage de Camilo Castelo Branco. La référence littéraire qui fait honneur à la plus ancienne des marques de queijadas de Sintra, officiellement reconnues, installée en centre ville depuis l'inauguration des chemins de fer, en 1887. L'affaire a commencé aux portes de la ville, à Ranholas, en 1756, et depuis lors la recette se conserve, identique à l'originale : sucre, fromage, farine de blé, œufs et cannelle. Elle contient du gluten, du lactose et des œufs, et elle a aussi son secret, mais il reste en possession de celui qui le connait. La présentation peut être discrète, mais ce n'est pas par hasard qu'elles se vendent par emballages de six . ..

 

Volta do Duche 12, Sintra
Fermé le lundi.
Tél. (+351) 219 230 493

Moscatel de Setúbal Experience

Sur une terrasse disposant de plusieurs espaces de repos et de repas, avec tabouret, chaises en toile et tables dans une ambiance décontractée, se trouve un kiosque qui a misé sur le vin généreux de la région du sud du Tage. Ici, vous pouvez déguster une variété de Moscatel des producteurs de Setúbal, également dans sa version rosso. Ce vin généreux est caractérisé par ses qualités spéciales aux saveurs et arômes particuliers résultant des cépages, en particulier le cépage Moscatel de Setúbal, considéré l'un des plus aromatiques. De couleur dorée, qui oscille entre le topaze clair et l'ambre, à l'arôme floral exotique, où s'insinue la fleur d'oranger et le tilleul, parfois la rose, avec des soupçons de miel, d'agrumes, de lychees, de poires, de dattes dans les vins jeunes et aux arômes plus complexes et subtiles avec des notes de fruits secs comme la noisette, l'amande et la noix, chez les plus vieux. Une douceur à l'état liquide.

 

Praça do Bocage, 49, Setúbal

Ne ferme pas

Pâtisserie Faruque

Ouverte depuis 1976, c'est une maison sans grandes pompes et même à l'aspect peu engageant vu de l'extérieur, mais il ne faut pas juger sur les apparences. Avec leur propre fabrication, les croissants à eux seuls méritent une visite. Mais ce que vous ne pouvez pas ne pas goûter, c'est la marmelade blanche d'Odivelas, produite ici, selon la recette des anciennes religieuses Bernardines du monastère d'Odivelas - juste à côté. Il a été dès 1900 le siège de la fameuse institution d'éducation féminine, sous la tutelle de l'Armée, fermée en 2015. La recette est arrivée jusqu'à nous via le cahier de la dernière religieuse décédée en 1909, entre temps publié en livre. Le délice se distingue par sa marmelade traditionnelle, à la couleur presque blanche et qui se mange en petits cubes, comme s'il s'agissait d'un gâteau.

Rua Guilherme Gomes Fernandes, 87A , Odivelas
Fermé le lundi
Tél. (+351) 219 311 574 

Solar do Vinho do Porto

Le palais de Ludovice, de l'Institut des vins du Douro et Porto (IVDP), du XVIIIe siècle, en plein Bairro Alto, au cœur de Lisbonne, conserve une collection hors du commun de Porto. Un espace élégant et intime, doté d'une riche collection d'azulejos, d'un éclairage théâtral, invite à la discussion, tout en dégustant l'un des meilleurs nectars qui portent le nom de Portugal outre nos frontières. L'expérience œnologique est à la hauteur des curieux et des véritables amateurs de ce vin liquoreux produit dans la région démarquée du Douro de différents styles – ruby, tawny, blanc, rosé – et de différentes récoltes  – LBV (Late Bottled Vintage), vintage (années d'exceptionnelle qualité). Ce sont plus de 300 références au choix à goûter et il existe un catalogue de vente.

Rua S. Pedro de Alcântara, 45
Fermé le dimanche
Tél. (+351) 213 475 707


Bistrô4

Imaginez une oasis urbaine, à l'ombre des oliviers et des citronniers, et à partir de là un voyage à table entre Paris-Lisbonne-Funchal . .. C'est via les saveurs que nous voyageons : la ville des lumières et la pâte à choux, la capitale portugaise et la crème du pastel de nata et la ville atlantique avec le traditionnel gâteau de miel. Le chef João Espírito Santo garantit la qualité de la carte à la signature du chef Benoît Sinthon, deux étoiles au guide Michelin, au restaurant Il Gallo d’Oro, à Funchal. L'harmonie est parfaite, avec un vin de Porto, un Madère, une ginja ou un Moscatel.

Rua Rosa Araújo, 8, Lisbonne
Ne ferme pas
Tél. (+351) 210 015 700
www.bistro4restaurant.com

Aimer Répartir S'abonner